Méthodologie de l'Epreuve d'Eco/Droit en BTS 

Proposition de méthodologie

Sommaire

Droit

Économie

Deuxième partie


WORD 6

 

I- Propositions relatives à la méthodologie en DROIT

Quatre types d'exercices peuvent être distingués. Ils font appel à des documents, des compétences et donc des évaluations différentes.

A- L'analyse d'une décision de justice

- grille d'analyse possible :

distinction jugement / arrêt, niveau de juridiction
faits : simplement et sans prendre partie
procédure : parties devant chaque degré de juridiction
procédure antérieure
sens de la décision : infirmatif/ confirmatif
problème juridique sous forme interrogative
règle de droit
arguments des parties
décisions argumentée du tribunal (casse, annule, rejette....)

- cet exercice peut comporter ou non des questions supplémentaires (d'approfondissement) ou destinées à guider l'analyse. Il est possible de donner des articles des Codes ou des documents "parasites".

- Compétences attendues :

vérifier la maîtrise du vocabulaire : précis, simple, pénalisation de la paraphrase
vérifier la compréhension, mais de la concision : pas d'intro et de conclusion
mettre en œuvre des connaissances : méthodologiques, en procédure,....

B- Analyse de contrats

- grille d'analyse d'extraits de contrats: (un règlement intérieur....)

nommer, identifier le contrat
identifier les parties (nom et qualité)
identifier les obligations des parties
donner les caractéristiques contractuelles : consensuel....
analyse possible de certaines clauses particulières

- des questions semblent utiles pour guider l'analyse

- Compétences

toutes celles énoncées auparavant
+ tri des informations

C- Cas pratique

- il convient de se limiter à des cas pratiques TRÈS CIRCONSCRITS AVEC documentation juridique
articles de codes, contrats, décisions jurisprudentielles, doctrine, presse...
- réflexion à mener sur la forme de l'argumentation : proposition :

faits
problématique
règle de droit applicable
solution argumentée

D- Étude d'un texte

- ce peuvent être un ou plusieurs textes : presse, doctrine
- diverses approches sont possibles :

résumer les textes
expliquer un extrait
prétexte à des développements théoriques
donner un titre à chaque partie.....

- la compétence essentielle semble être ici l'aptitude à la synthèse.

RemonterII- Propositions relatives à la méthodologie en économie générale et d'entreprise

A- Analyse de tableaux et graphiques

- Proposition de déroulement de l'analyse

reconnaître : l'objet du tableau, son auteur, la source....
comprendre : des questions peuvent guider l'analyse

- dégager une tendance générale et/ou les phases, évolutions significatives
- justifier ces éléments observés, si la justification n'est pas expressément demandée : prévoir quelques points tout de même (3/20 ?) => l'étudiant sera noté sur 17 lorsqu'il ne justifie pas ou lorsque sa justification est fausse

conclure : ouvrir ? donner son avis ?

- points importants :

exigence d'un langage technique
utilisation de la documentation sans la transformer

B- Analyse de texte(s)

- objectif :

rechercher et traiter les informations données, entièrement ou partiellement, par le texte afin de répondre à la ou aux questions posées.

- approche possible :

rappeler le thème abordé, l'auteur, les sources
répondre aux questions :

pas de recopie d'extraits de textes
pas de paraphrase, importance de l' utilisation de vocabulaire économique

apporter un enrichissement au moyen de liens avec le cours (apports théoriques)

exemples

(lorsque l'enrichissement n'est pas demandé prévoir, pour les questions qui le justifient, x points)

 Note :

Nous sommes partis du principe que la partie "méthodologie" ne porterait que sur une seule discipline. Peut-être devrions-nous envisager l'hypothèse d'un croisement "économie-droit", même dans cette partie.

ex : un sujet sur l'évolution de l'emploi + questions juridiques sur le contrat de travail

A creuser ....

RemonterIII- Propositions relatives à la deuxième partie

  - Divers cas peuvent se présenter

une dissertation couvrant deux matières avec ou sans document
deux dissertations séparées avec ou sans document

 

- exigence générale d'une structure formelle : (aptitude à suivre les consignes données en cours)

Un accord semble se dégager pour y accorder 1/3 des points.

introduction :

accroche pour situer le sujet dans son contexte
une phrase pour poser le sujet : problématique ?
annonce du plan : faut-il le justifier ?

=> problème des sujets qui "donnent" le plan : comment noter ?

(il semble que nous n'acceptions pas la reprise textuelle des termes du sujet...)

développement :

respect du plan annoncé, utilisation de titres ?
phrases de liaison obligatoires
nombre de parties : 2 ou 3 , plus ?

conclusion :

pénalité si absence ?
notation d'une pseudo-conclusion ?
synthèse et ouverture à réaliser

- exigences de clarté de l'expression : à inclure dans la structure formelle ou non ??? points en moins ?

présentation, lisibilité, correction de l'expression, style
maîtrise d'un vocabulaire-clé adapté, pertinent avec le sujet
transparence des sigles : à définir en début de devoir
refus des abréviations

- compétences à mettre en œuvre

niveau de réflexion ? compréhension des termes du sujet : problème des définitions

structuration de la pensée, organisation des idées : pas de catalogue

mise en œuvre de connaissances théoriques, théories à expliciter et pas seulement citées

utilisation d'exemples pertinents (points de bonus ?) - pas forcément très récents

=> développer une argumentation cohérente

capacité à intégrer la transversalité dans les dissertations portant sur 2 matières

capacité à prendre position

- compétences spécifiques aux sujets avec documents :

exploitation des documents :

lecture pertinente : idées-clés = compréhension et maîtrise du vocabulaire du texte

restitution structurée et développée = synthèse et adaptation au sujet

=> les catalogues d'idées nous semblent inintéressants

=> la recopie pure et simple des documents est inacceptable

enrichissements personnels :

valoriser les apports de théories (non déjà abordées dans les documents), les exemples

- difficultés générales à tous ces sujets entraînant des difficultés de notation

plan trop guidé par l'énoncé : intro ?

sujet trop "sec" ou trop "pointu" en cas d'absence de document : fond ? théories "minimales" ?

"contexte" rendant la gestion du temps difficile : si l'épreuve comporte deux dissertations en 2ème partie ? (= 2 intro, 2 plans, 2 conclusions, à quoi s'ajoutent des connaissances et compétences très diverses....)

Cela suppose de la souplesse dans l'utilisation des grilles d'évaluation pour s'adapter aux spécificités des sujets, tout en s'efforçant de conserver la répartition 1/3 - 2/3.

Problème des hors-sujets : à ignorer, à sanctionner = comment ?

- difficultés spécifiques aux sujets avec documents :

teneur et forme des documents :

- document trop riche : difficultés des apports personnels + de gestion du temps, éventuellement vocabulaire trop "pointu" => privilégier la compréhension du texte et sa restitution structurée et synthétique. Mais, nous sommes très proches d'une activité de type 1ère partie.

- document trop pauvre : privilégier la réflexion personnelle de l'étudiant, sa connaissance du sujet, son aptitude à prendre position en argumentant (éventuellement "négliger" le texte ?)

comment valoriser ce type d'exercice :

comme une dissertation normale : pas de valorisation particulière pour l'utilisation des documents

(simples supports de la réflexion => sinon nous revenons à l'activité de première partie....) en dissociant la valorisation de l'utilisation des documents de la valorisation de la réflexion que mène l'étudiant autour de ce document (quand le document le permet)

Retour à la page d'accueil retour à la page d'accueil

Retour vers la recherche

retour à la page Recherche E-MAIL Envoyez-nous un courrier électronique